nabba_o_las_caidas_-_toro_-_ph_maud_madlyn_2.jpg

Nabba ou les chutes

Production : Université Côte d'Azur - Direction de la Culture
Villa Arson, Amphi 4

Nous allons commémorer 40 victimes assassinées en janvier 2020. Des leaders sociaux, des défenseurs des droits de l'homme, de l'environnement, des campagnes, de la souveraineté alimentaire, des droits du travail, des communautés LGBTIQ, des femmes, des rivières et de l'eau, du sport, de la culture et de la jeunesse. 

Il s'agit d'un acte de mémoire collective et de deuil, d'un temps pour traiter la douleur d'un pays qui a vécu un génocide politique pendant des décennies. Bien qu'il s'agisse d'un phénomène qui se produit en Colombie, à des milliers de kilomètres de la France, nous ne pouvons rester indifférents, car il s'agit d'un symptôme du malaise de notre époque ; une voix d'alarme contre le silence, la persécution, la menace et l'assassinat subis par ceux qui osent penser en dehors des lignes tracées par les régimes hégémoniques transnationaux basés sur des intérêts économiques, politiques, religieux et propagandistes.

Distribution :

Recherche, dramaturgie, mise en scène Andrés Montes Zuluaga Performers Andrés Montes Zuluaga, Maud Madlyn, Breno Angelo

Production :

Production – atelier des artistes en exil, Maud Madlyn – Madma Prod Musique Clarissa Cuñapo, Doña Cotrina, Grupo Putumayo, Agrupación 4+3, Los Hijos de la Montaña Design spatial Andrés Montes Zuluaga Photographie Andrés Montes Zuluaga, Maud Madlyn, Leonardo Linares, Antonio Juárez Caudillo, Javier Álvarez Galeano et Alexander Londoño Enregistrement voix Christian Rinaudo Traduction Camille Cousin, Maud Madlyn

Remerciements aux familles : de Mario Chilhueso, Esder Pineda et Lucy Villareal